Témoignage de Bastien Rochette – coach en reconversion professionnelle

coach reconversion professionnelle bastien rochette

Voici un témoignage de M. Bastien Rochette, aujourd’hui devenu coach en reconversion professionnelle. Il est créateur du blog http://superconfiance.fr/. Je publie aujourd’hui son témoignage sur sa reconversion professionnelle à lui. Cela l’a rendu plus heureux que jamais et loin de là j’aurais pu imaginer lire un écrit tel que celui-ci.

Je vous souhaite une très bonne lecture !


Ma mère m’a toujours dit quand j’étais enfant :
« Fais un métier que tu aimes ! Je n’ai pas eu la chance d’en faire un qui me plaît ! ».

Elle me le disait comme si c’était une fatalité et que c’était définitif…
Du coup inconsciemment je me suis dit que c’était difficile de faire un métier plaisant, et j’ai associé le travail comme une grosse contrainte.

J’ai donc essayé d’écouter ma mère, et je voulais être Dessinateur de BD.
Arrive ce jour au collège où on va voir le conseillé d’orientation (conseillère pour ma part).

Voici à ce qu’à pu ressembler le dialogue :

Moi : Je veux être dessinateur de BD !
Elle : C’est pas un métier ça ! Sois réaliste…
Moi : Alors je veux être interprète pour les malentendants.
Elle regarde mon bulletin de note…
Elle : T’es pas bon en français, tu ne peux pas faire ça !
OK… moi en pleine réflexion (un jour j’ai fait un gâteau…)
Moi : Cuisinier alors…
Elle : Oui ça c’est top ! Il y a de l’avenir dans ce métier !

Et c’est ce que j’ai fait. Je me suis inscrit dans une école hôtelière, un métier qui ne me plaisait pas du tout.

Rien que de l’écrire ça m’énerve encore… J’ai fait confiance en cette femme que j’ai croisé même pas 10 minutes.
Pourtant je lui dois surement la vocation que je me suis trouvé, car depuis j’ai toujours voulu révolutionner le métier de conseillé d’orientation.
C’est resté enfoui dans un coin de ma tête pendant longtemps.

J’ai donc fait mes 2 ans de BEP/CAP en cuisine puis j’ai commencé un apprentissage en pâtisserie.
3 Mois… un jour de congés le mardi, pas de weekend et pas de sorti avec les potes pendant l’été, tout ça pour faire un métier avec laquelle j’y allé la boule au ventre.
Au boulot je ne faisais que des conneries, et mon Chef ne cessai de me dire que j’avais un problème.
Effectivement j’en avais un.

À cette époque j’avais mon frère par alliance qui était Chef Pâtissier pour un restaurant de Joël Robuchon.
Même quand il ne travaillait pas, quand il était en famille, il cuisinait, c’était son truc. Il vivait cuisine, il était imprégné cuisine… Il vivait pour ça !

Alors que moi, pour noël par exemple lorsqu’on m’offrait un livre sur les recettes de pâtisserie, je tirais une gueule de 4 km.

C’est un peu là que la sonnette d’alarme à sonné pour moi. J’étais vraiment pas bien et je me disais des trucs du style :
« C’est vraiment ça la vie ? »

Car oui finalement c’est le message qu’on nous fait passer dans cette société ! Peu importe que ça te plaise ou pas… Tu DOIS travailler !!!

On s’en fiche que tu sois épanouie ou pas ! Je croyais pourtant que le but de la vie c’était simplement d’être heureux, mais là c’était clairement pas le cas.

Je me sentais emprisonné. J’étais noué, asphyxié. Et même lorsque j’étais en jour de congés, je ne profitais même pas, parce que je pensais déjà au calvaire qui m’attendais le lendemain.

Je me posais des questions… Et si j’arrêtais ? Oui mais pour faire quoi ? Qu’est-ce qu’on va penser de moi ?
Qu’est-ce que mes parents vont dire alors que je suis dans une branche où j’aurais toujours du travail ?

Puis un jour je me suis levé à 4h00 du matin pour aller travailler. Sauf que cette fois c’était différent… Parce que j’avais trop souffert.
Ce matin là je me suis senti libre comme je ne l’ai jamais été, parce que j’avais pris CETTE décision !

Tout s’est dénoué en moi ! J’ai retrouvé mon sourire instantanément… Parce que j’avais pris cette décision que je ne regretterai jamais…

J’ai pris mon scooter, et fait ce trajet la première fois avec un vrai sentiment de liberté.
J’ai vu mon chef et je lui ai dit : »J’ai trouvé mon problème… La pâtisserie c’est pas fait pour moi ! Je démissionne ! »

Je n’avais aucune idée de ce que j’allais faire après, mais j’étais heureux ! Et c’est ça le plus important.

Ce message pour dire : On a qu’une vie ! Fais ce qui est important pour toi et non pas ce que les autres voudraient que tu fasses !

Et si aujourd’hui tu fais un travail dans lequel tu vas la boule au ventre… Prends cette décision de te reconvertir dans un métier où tu seras vraiment épanouie.

Bien sûr t’es pas obligé de démissionner direct comme je l’ai fait. Mais rien que de prendre la décision et de te dire que ce n’est plus que provisoire, tu vas ressentir un énorme soulagement.
Toutes ces chaînes vont tomber et tu te sentiras juste… LIBRE !

Merci de m’avoir lu 

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Vous voulez dire quelque chose ? :)