Phobies : ce n’est pas tabou !

phobies araignées développement peresonnel
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Cet article est écrit pour participer au carnaval d’articles organisé par le blog Maria Medita sur le thème des phobies, suite au témoignage de Maria concernant son Amaxophobie, une phobie pas comme les autres !

Les phobies peuvent être partout et chez tout le monde. Elles nous paralysent de certaines actions tout en menant leur bonhomme de chemin. Malheureusement, il est parfois compliqué de les faire fuir pour pouvoir être un peu plus serein dans notre propre vie. Moi-même, j’ai des phobies, et notamment la plus importante, qui peut être insignifiante pour d’autres : les moustiques. On pourrait parler d’entomophobie, mais cela ne s’applique que sur les moustiques, donc ce n’est pas complètement le vrai terme.

Le développement personnel peut permettre de faire face à ces phobies.

Phobie : qu’est-ce que c’est au juste ?

La phobie est une peur qui paraît, à première vue, démesurée. En y ajoutant le fait que cela puisse être sur tous les sujets, c’est une peur qui est démesurée par rapport à la réalité de la moyenne des personnes.

Par exemple, le fait d’avoir peur des araignées peut paraître léger étant donné la taille de ces petites bêtes. Par contre, pour certaines personnes, c’est une peur très importante. Le fait de voir des pattes (et plein en plus !) aussi longues sur un si petit corps peut effrayer (vitesse de l’insecte) et la dangerosité du poison (s’il y en a).

La phobie ne va pas être rationnelle et va potentiellement provoquer des réactions particulières chez l’humain. Des cris perçants ou une gestuelle hors du commun peuvent être le résultat d’une phobie en pleine action.

Il faut savoir qu’il y a entre 5% et 15% des personnes dans le monde qui sont sujets au moins une fois dans sa vie à une phobie. Le ratio est d’environ de 2 femmes pour la présence de phobie chez 1 homme.

Quelles sont les causes des peurs associées ?

En règle générale, les phobies se développent durant l’enfance de la personne. Cela peut être du à un traumatisme ou même une situation mal vécue.

Certaines phobies sont également un apprentissage. L’enfant reproduit la peur d’une personne de son environnement. Ainsi, si sa mère a peur des araignées, il est plus susceptible d’en avoir également peur.

Nous avons plusieurs types de phobies :

  • il y a celles qui sont liées à l’enfance et qui sont souvent dues au stress ou même à un choc. Dans ce cas-là, l’enfant va associer ce choc ou ce stress à un élément. Cela peut être un monstre imaginaire dans un camion poubelle qui fait tellement de bruit que l’enfant va avoir la phobie des germes par la suite
  • il y a celles qui sont apprises de manière inconsciente par l’enfant qui reproduit l’angoisse et la peur de la personne qui partage son environnement. Si un copain qu’il voit tous les jours a peur des insectes, il sera susceptible d’en avoir peur aussi

Quelles sont les 3 phobies les plus courantes ?

La claustrophobie

Est-ce que vous vous êtes déjà retrouvé coincé dans un petit ascenseur ? Quelle a été votre ressenti ? La claustrophobie est la peur d’être dans des espaces confinés, petits, et que l’on reste coincé ou pas à notre aise. C’est un espace certes petit, mais sur le coup, que faites-vous là ? N’y a-t-il pas un autre chemin à emprunter ou bien une acceptation de la situation à réaliser ?

L’arachnophobie

Les araignées vous font peur ? Est-ce que le fait d’imaginer leurs pattes effleurer votre peau vous angoisse ? Les araignées sont pourtant des animaux petits qui ne devraient pas vous faire peur. Tout du moins, tant que les précautions nécessaires de sécurité sont là.

L’agoraphobie

On l’associe à la peur de ne pas pouvoir fuir des grands espaces, ou même être secouru. Cela pourrait s’apparenter à la peur de faire de la randonnée en montagne car il n’y a pas de possibilité rapide de fuir en cas de problème. Les grands espaces et les lieux publics sont tout à fait ce genre d’endroits qu’un ou une agoraphobe pourrait difficilement supporter.

Quelles méthodes de développement personnel peuvent nous aider à dépasser nos phobies ?

Pour améliorer et même vaincre nos phobies, il y a plusieurs approches possibles, notamment :

S’habituer à prendre du courage

C’est facile à dire mais pas facile à faire ? Prendre du courage, c’est oser. Oser affronter la vie et de prendre les mesures adéquates pour aller mieux. Personnellement, j’ai eu le courage d’affronter ma phobie des moustiques. Lorsque j’étais plus jeune, je fuyais la pièce. Maintenant, j’essaye de le chasser, et j’y arrive souvent ! Pour cela, j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis dit que finalement, ce n’était pas la petite bête qui allait manger la grosse. Et puis au pire, qu’est-ce qu’il m’arrive d’essayer de le chasser ? Les réponses qui me sont venues sont : réussir à le chasser ou bien ne pas réussir mais mettre en place des actions pour qu’il n’y ait plus de moustiques chez moi. Il y a de très bons produits maintenant qui les éloignent facilement.

Courage développement personnel scrabble

Apprendre à bien respirer et à se relaxer

Même si cette méthode parait simple, il faut s’y mettre ! Nos émotions ont une réaction sur nos émotions. Elles peuvent provoquer du négatif en nous en fonction de ce qui est vécu. La phobie, qui est présentée et vécue de manière négative, va être alimentée encore et toujours et ne sera pas gérée. Il est donc important de se renseigner et de savoir comment bien respirer.

Prendre du recul sur la situation de phobie

Est-ce réellement si terrible que cela ? Prendre du recul va permettre de ne pas tomber dans le défaitisme et le pessimisme, et donc d’entretenir la ou les phobies présentes. Cela va également vous permettre de faire un point sur vous, de voir de manière objective tous les aspects de votre vie qui pourraient être liés à cette phobie.

Pratiquer l’EFT

Emotional Freedom Techniques, en anglais, signifie Techniques de Libération Émotionnelle.  C’est l’ensemble des techniques de tapotement et de frottements de points spécifiques qui sont sur nos méridiens. En faisant cela, on va rééquilibrer les émotions en repoussant celles qui sont négatives.

Pour conclure

Les phobies sont présentes partout, que ce soit pour des araignées ou pour tout simplement sortir de chez soi pour aller voir des amis. La peur ronge les individus qui la laisse se propager en eux. Il est conseillé d’accepter le fait d’avoir une ou plusieurs phobies, comprendre le pourquoi (la cause ; et c’est limite le plus important) et réagir en fonction. En terme de développement personnel, c’est le top d’essayer, et surtout d’y arriver.

Bien entendu, une phobie ne partira pas comme cela du jour au lendemain. Les techniques ci-dessus aident à préparer le terrain et à éloigner les phobies le plus loin possible.

Vous voulez dire quelque chose ? :)