Comment augmenter sa concentration ?8 minutes de lecture

Concentration - développement personnel

Le sujet de la concentration est quelque chose d’assez sensible chez les jeunes, surtout au niveau scolaire : on parle de problèmes de concentration. L’enfant a tellement d’énergie étant jeune qu’il veut faire des millions de choses à la fois et veut pouvoir également tout faire. Il lui est donc difficile d’augmenter sa concentration sur une chose puisqu’il pense déjà à la chose qui suit et qu’il va faire. La concentration n’est bien sûr pas exclusivement propre aux jeunes. Cela vaut également pour les adultes, et ce n’est pas toujours aussi facile que l’on croit.

Adolescents

Les adolescents sont bien sûr sujets à des soucis de concentration dans la vie de tous les jours. Augmenter sa concentration permet d’être plus attentif en cours, dans sa famille, au sein d’un groupe d’amis… Ce qui suit est un extrait de manque de concentration, car il y a toujours des centaines, voire des milliers de cas différents :

– ceux qui vont en cours s’ennuient, parfois. Le cours n’est peut-être pas leur tasse de thé et ils songent à d’autres activités plus passionnantes. Ils décrochent et passent à autre chose. Cela peut être des activités extrascolaires ou bien être avec des amis

– leur situation familiale leur déplaît. Leur mère peut être désintéressée, le père peut être absent. Ils y pensent mais cela créé un trouble dans leur équilibre qu’ils peuvent penser (ou non s’ils ne sont pas conscients de la chose) traumatisant. Tous ces éléments font qu’ils sont absorbés par la situation et ne peuvent pas se concentrer ailleurs

– il y a aussi leur situation personnelle n’est pas celle qu’ils espéraient : obnubilation de devenir une star (par exemple) et donc manque de concentration sur des choses plus réalistes, souci de l’image plus qu’important pour être « quelqu’un » auprès d’un groupe d’amis (cache un certain mal-être). Leur concentration sur ces domaines les empêche de se concentrer d’une meilleure façon sur d’autres domaines

– leur façon de penser est complètement différente des autres. Cela rejoint l’obnubilation, d’une certaine forme, avec deux cas. Le premier est de vouloir être absolument comme les autres (sentiment d’être accepté dans un groupe puisqu’il serait comme eux et avec eux). Le second est de perdre en concentration sur des notions plus graves (pensée de suicide, etc.)

Adultes

En ce qui concerne les adultes, plusieurs éléments rentrent en cause, tout comme les adolescents. Eux-mêmes n’en ont pas forcément conscience. Maintenant que l’on sait ce que c’est, augmenter sa concentration ne relève que de l’application régulière d’exercices. Ce qui suit est également un extrait, car il y a toujours des centaines, voire des milliers de cas différents :

– leur travail pourrait avoir la prétention d’être ennuyeux, sans intérêt, tout comme les cours des adolescents. La routine du travail, les tâches répétitives, les collègues insouciants vont plonger le salarié dans une concentration sur d’autres choses que son travail, et ainsi diminuer sa cadence de travail, il va prendre plus de pauses au travail, et va peut-être songer à démissionner. S’il était plus concentré sur la globalité de la situation, alors il pourrait se rendre compte de sa gravité et ainsi mettre en place des plans d’actions pour prévenir toute situation négative à l’avenir

De plus

– leurs relations sociales sont l’évolution logique de la façon de se comporter / des contacts qu’ils ont eus étant adolescent ou début de vie active. S’ils étaient timides, ils vont se focaliser sur cette « faiblesse » et se rappeler tout le temps que c’est un point négatif (la timidité, puisque cela peut être bloquant pour la vie d’une personne). Ils vont se concentrer sur leur timidité, et donc passer du temps à ne pas se concentrer sur leurs qualités, par exemple

– leur situation sentimentale, si elle n’est pas « normale » (avoir un/une partenaire aimant(e) avec qui l’on s’entend, que l’on a une relation fusionnelle avec, que l’on a des activités communes plaisantes, que l’on a les mêmes valeurs, que l’on a les mêmes centres d’intérêts, que l’on a des projets avec, etc.) alors la personne va considérer qu’il y a un problème dans sa vie et va constamment se concentrer dessus, quitte à ne plus se concentrer sur le reste de ses activités (travail, famille…) si cela l’affecte trop.

Quelques aspects positifs de la concentration

J’ai entendu quelqu’un dire un jour : « Concentre-toi sur le fait de pêcher le poisson, pas sur le fait de qui va le faire cuire ». J’aime beaucoup cette phrase qui évoque tout de même deux actions différentes, mais qui requièrent toutes les deux une demande d’augmenter sa concentration (différente, certes), et que l’on ne peut pas réaliser au même moment.

J’ai pas mal parlé des aspects négatifs, mais la concentration a tout de même des aspects bien positifs en soi :

– apprentissage facilité sur les choses du monde qui nous entourent

– meilleure évolution personnelle / propre développement personnel

– accomplissement des tâches à réaliser plus rapidement car pas de distraction

– meilleur repère des éléments sur lesquels porter son attention (importance, hobbies…)

– entrainement du muscle du cerveau afin de progresser dans les skills de la concentration

– ouverture d’esprit sur le monde et l’abondance des possibilités (méditation)

– envie grandissante de réaliser de plus en plus de défis personnels

– meilleure réflexion sur les éléments qui nous entourent

– meilleure confiance en soi car, de nature, si l’on se permet d’augmenter sa concentration, c’est positif !

De ce fait, la concentration reste importante pour tous, quel que soit l’âge et le milieu personnel, scolaire, amical ou professionnel. Ne vous sous-estimez pas, il y a toujours une part en nous qui peut être à l’écoute, et donc qui entraîne une certaine concentration !

Augmenter sa concentration relève d’un peu de rigueur afin de l’améliorer chaque jour !

Quelques derniers conseils

Afin de terminer cet article de manière ludique, je vais vous donner des conseils afin d’avoir une meilleure concentration au jour le jour :

A prioriser

– déterminer tout d’abord sur quoi vous devez être concentré : au moins, vous savez exactement ce sur quoi vous devez porter votre attention, et vous pouvez voir le degré d’attention qui pourra être donné. Pour ce cas, l’idée est de prioriser ce que vous avez à faire, à penser dans votre journée, votre vie. Cela améliorera nettement votre vision de ce qui vous entoure et vous procurera de l’entraînement concernant la concentration que vous avez de base

– veillez à vous mettre au calme afin d’éliminer tout bruit parasite qui détournerait votre attention de manière non voulue. Les actions que vous ferez (réflexion, actions diverses) seront d’autant plus constructives que si vous les faisiez dans le bruit (ou du moins ceux qui vous dérangent)

– chercher à avoir un endroit neutre ou que vous appréciez afin de prétendre à une concentration maximum ; vous devez par exemple travailler sur votre ordinateur portable sur votre bureau : rangez les documents superflus, la télécommande de la télévision et le courrier non rangé, cela vous fera moins de distraction. Même chose pour le téléphone, il est source de beaucoup de distractions de nos jours

– si vous travaillez sur ordinateur, tester de travailler en plein écran, ce qui vous empêchera de voir le reste des onglets, logiciels ouverts sur lesquels vous pourriez aller en cas de perte d’inspiration

A prévoir également

– préparez-vous une boisson à portée de main afin de ne pas à avoir à retourner toutes les 15 minutes dans la cuisine parce que vous aurez soif. N’hésitez pas à investir dans une carafe en verre ou une bouteille pour avoir plus de quantité à portée de mains

– placez tous les documents nécessaires à votre travail afin d’éviter de les chercher dans tous les sens au moment requis (vous devez appeler EDF pour demander des explications sur la hausse inexplicable d’une facture => vous aurez besoin du numéro de facture, sans doute votre numéro de client…)

– n’hésitez pas à dormir au minimum (j’insiste) 7 bonnes heures par nuit afin d’avoir un cerveau d’attaque pour la journée suivante. Vous aurez besoin d’utiliser toutes vos facultés et si vous ne dormez pas assez, vous aurez du mal à vous concentrer.

Pour conclure

Avec un peu de persévérance, vous atteindrez votre but ! De mon côté, je m’exerce régulièrement à ces exercices de concentration afin de garder un rythme comme je l’aime : le mien ! Bon courage à tous.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *