Transformez vos défauts en qualités

Transformez vos défauts en qualités

Aujourd’hui, nous voyons nos défauts comme des choses horribles. Beaucoup de personnes se trouvent beaucoup de défauts mais pas de qualités. Transformer vos défauts en qualités permet d’être en meilleure harmonie avec vous-même. Cela permet aussi également de se rendre compte que personne n’est parfait.

Selon vous, qu’est-ce qu’une qualité, qu’est-ce qu’un défaut ?

Qualité d’une personne : manière d’être, perçue avec une connotation plus positive que négative, relatant de la personnalité de quelqu’un (inverse du défaut)

Défaut d’une personne : manière d’être, perçue avec une connotation plus négative que positive, relatant de la personnalité de quelqu’un (inverse de la qualité)

Est-ce que vous savez quelles sont vos qualités et quels sont vos défauts, là maintenant ? Pour vous aider, je vous ai choisi 40 principaux défauts et qualités. N’hésitez pas à faire une liste ! Voici deux listes non exhaustives des 40 qualités et des 40 défauts les plus populaires (attention, un défaut n’est pas associé à la qualité d’en face !) :

Défauts Qualités
AgressifAccueillant
ArrogantAimable
BlessantAmbitieux
BruteBienveillant
CapricieuxCalme
ColéreuxCommunicatif
DépensierCourageux
DistraitCréatif
ÉgoïsteDébrouillard
EnvahissantDigne de confiance
FatalisteDiscipliné
GrossierEfficace
HumiliantEsprit d’équipe
HypocriteFidèle
ImpatientFranc
ImpulsifHabile
IndécisHumain
IntolérantHumble
JalouxImaginatif
LaxisteIntelligent
LunatiqueIntuitif
ManipulateurJuste
MédisantLogique
MenteurLogique
NégatifMaître de soi
NégligeantMéthodique
OrgueilleuxMinutieux
ParesseuxObservateur
PrétentieuxOptimiste
Qui sait toutPersévérant
RâleurPonctuel
RenferméPositif
RigidePrudent
RoutinierRéaliste
SournoisResponsable
SusceptibleSincère
TatillonSociable
TêtuSpontané
VaniteuxTolérant
VulgaireVolontaire

Je pense personnellement que les défauts ne sont pas des défauts, mais des points d’amélioration, et que les qualités ne sont pas des qualités, mais des axes à entretenir.

Et oui ! Sérieusement, vous voulez passer toute votre vie à vous dire que vous avez une tare car vous avez un « défaut » et que tout le monde vous le rabâche ? Non, alors prenez conscience de vos principales qualités et défauts et avancez dans la vie ! L’avis des autres peut compter mais c’est le vôtre qui prime car vous êtes acteur de votre vie et non acteur de la vie des autres, n’est-ce pas ?

Et vous alors ?

L’idéal, maintenant, ce serait que vous choisissiez 5 ou 6 mots de chaque catégorie et que vous soyez en mesure de dire à haute voix une phrase contenant le défaut ou la qualité vous concernant, en y ajoutant un petit quelque chose à la fin de positif pour la qualité et d’encourageant pour le défaut, ou autre chose qui pourrait déboucher sur une situation satisfaisante à l’avenir.

Pour moi, par exemple, je pourrais dire : « Je suis assez dépensière et désormais, je ne sors plus avec ma carte bancaire sans raison valable » ou encore « Je suis persévérante dans les actions que je fais tous les jours et j’en suis fière, je continue » ! Cet exercice, je le fais souvent, et je pense qu’il est intéressant de le faire 1 à 2 fois par jour afin de s’auto-booster ! Vous voyez le principe ?

Quels sont vos défauts ? Quelles sont vos qualités ? La fusion des deux peut vous apprendre des choses sur vous que vous ne soupçonnez pas un poil et vous permettre de vous améliorer considérablement dans votre vie de tous les jours ainsi que pour votre avenir si vous travaillez certains points de votre personnalité !

Exercices

Nous allons voir quelques exercices pour être en meilleure harmonie avec vos défauts et les accepter, ainsi qu’une accentuation sur les efforts au niveau de vos qualités. Tout d’abord, êtes-vous à l’aise avec vos qualités ?

Pour être à l’aise avec ses qualités, il faut savoir les reconnaître. Vous devriez avoir pris conscience de ces qualités et donc mieux les voir jour après jour.

L’exercice de l’expression (amélioration de qualité)

Un exercice pour être sûr(e) : Regardez votre liste de qualités et exprimez-vous à haute voix en donnant les raisons du pourquoi vous avez celle-ci et celle-là. Pour ma part, je sais que j’ai toujours été persévérante car étant une élève sérieuse en cours, je n’ai jamais accroché à la pédagogie exercée et que j’ai voulu arrêter mes études avant le baccalauréat. J’ai persévéré et persévéré encore en me disant que j’avais commencé, et que si je continuais, j’obtiendrais quelque chose qui me fera plaisir, jusqu’à obtenir mon Master d’Informatique (Bac +5) !

Je me répétais souvent que j’avais commencé mes études et que bon, j’avais de la chance d’en faire, sachant que beaucoup d’enfants dans le monde n’ont pas accès à l’éducation… Bref, j’avais payé mes années universitaires, et que par conséquent, je devais rentabiliser l’investissement en allant en cours et obtenir mes diplômes.

Il est intéressant de parler à haute voix afin de s’écouter raconter ce que l’on dit. Parfois, nous pouvons être surpris des tournures de phrase utilisées ou même de certains mots. Cet exercice peut paraître simple, mais il est puissant.

L’exercice de l’inverse

Qu’est-ce que vous avez comme défaut ? Dépensier et négligeant ? Imaginez l’inverse de ces termes (avare et appliqué pour notre cas) et appliquez des techniques pour vous rapprocher de cet état sans aller dans l’extrême opposé.

Jusqu’ici, ça va ? Je ne vais pas vous demander de devenir avare et appliqué, mais de vous rendre compte que vous pouvez faire un juste milieu. En effet, beaucoup de personnes passent d’un extrême à l’autre. Il suffit juste de faire évoluer son « défaut » en quelque chose de mieux. Personne ne vous demandera d’être parfait, parce que c’est juste impossible.

Parler à voix haute / se répéter des phrases

« Certes, je suis dépensier et négligeant, mais je peux améliorer ces points en mettant en place des actions, telles que (pour la facette dépensier) laisser ma carte bleue / de crédit chez moi lorsque je sors pour éviter les achats inutiles, je tiens une liste régulière de mes dépenses (1 fois par semaine par exemple), et je peux également (pour la facette négligeant) faire plus attention à ce que je mange (si je néglige mon alimentation), je pourrais classer mes factures afin de ne plus perdre mon temps à devoir les ranger à l’avenir, et potentiellement perdre des factures… »

Il est important de se répéter ce genre de phrase, adaptée à votre situation, bien sûr, pour que vous placiez des habitudes dans votre vie et que ce soit naturel, au bout d’un moment (selon votre personnalité, cela peut prendre de quelques jours à quelques semaines / mois).

Se convaincre que l’on va réussir

En partant défaitiste, vous pensez sérieusement que ça va aller ? Donnez-vous les moyens de réussir en vous disant que cela va bien se passer, en tentant coûte que coûte d’aller au-delà de l’objectif choisi à la base. Comme cela, vous serez convaincu de vouloir devenir l’inverse de ce que vous ne voulez pas être 🙂

Je peux dire que je ne veux pas être dépensière, aussi je vais faire passer un message positif à mon cerveau afin qu’il comprenne comme il faut ce que je veux dire => éliminer les mots négatifs, comme « ne », « pas », « moins », « ni », « sans » (et il y en a d’autres) : « Je veux être plus (+) responsable avec mon argent afin de pouvoir investir dans l’immobilier » ; « je veux mieux gérer mon argent dans le but d’économiser pour pouvoir partir en vacances l’an prochain »… Tentez de faire cet exercice au moins une fois par jour !

L’exercice de la fréquentation

Fréquenter des personnes, c’est très bien pour faire l’analyse suivante : parlez avec une personne et demandez-vous en même temps quels peuvent être ses défauts (et ses qualités). Pas n’importe quel défaut, ceux qui peuvent le plus la ronger niveau personnalité. Ce n’est pas évident, je vous l’accorde, mais c’est à essayer (et qui ne tente rien n’a rien !). Si vous n’y arrivez pas la 1ère fois, n’hésitez pas à retenter votre chance une autre fois, et même avec une autre personne.

Fréquentez intelligemment vos amis !

Vous connaissez vos amis par cœur, n’est-ce pas ? Quoi de mieux que de leur demander si vous pouvez les aider dans un domaine particulier, et qu’en échange vous lui demandiez de vous aider à améliorer vos défauts (en toute sincérité, hein !) ?

De 1) vous échangez sur une amélioration de vous et de votre ami(e) (qui ne souhaite pas s’améliorer ?), de 2) vous parlez de défaut(s) à quelqu’un de confiance, pour lequel vous ne serez pas jugé, et de 3) vous pouvez vous aider mutuellement sur vos défauts à tous les deux (vous pouvez également demander l’avis à plusieurs amis !) et donc de progresser ensemble !

Allez vers les autres, même vers ceux que vous ne connaissez pas !

En allant vers les autres, vous tenterez de repérer les qualités et les défauts de chacun. En observant cette facette de leur personnalité, vous vous rendrez compte que vos défauts ne sont pas si terrible que vous le pensez.

Prenez quelques minutes pour dire bonjour au nouveau collègue qui vient d’arriver, pour faire connaissance avec l’ami d’un ami (pour lequel il vous a dit tant de bien…), pour visiter des endroits que vous ne fréquentez pas en temps normal, comme des musées, une partie de la ville, un nouveau bowling, une exposition, un salon annuel où vous pouvez potentiellement parler avec des personnes qui aurons la même passion que vous (je suis partie récemment au Salon du Chocolat à Paris et j’ai pu parler avec des personnes que je ne connaissais pas du tout !)…

L’idéal est de tenter de réaliser l’exercice dès qu’une occasion se présente !

Savez-vous combien de temps vos défauts vous font perdre ? Trop, c’est bien cela le problème. Le but de cet exercice est de gagner du temps sur les « erreurs » que vous pouvez faire avec vos défauts.

Calculez le temps que vous perdez !

Estimez dans un premier temps si vous êtes peu ou souvent dépensier (si vous l’êtes, sinon vous adaptez pour un autre défaut), et dans quelles proportions. Ne soyez pas tatillon sur les proportions, et si votre défaut vous prend des heures, il faut le noter ! Vous pouvez le faire figurer au fluo jaune sur votre calendrier, noter juste un nombre d’heures sur une feuille (ou un prix), l’important est de pouvoir le visualiser (par exemple : j’ai dépensé plus de 300 € de shopping cette semaine, en l’espace environ de 3 heures de temps !).

Dans un deuxième temps, regardez bien les chiffres / la quantité que vous avez pu noter. Il va falloir soit une très bonne raison pour continuer et garder le défaut (mais ce n’est pas pour cela qu’on est là), soit de modifier les proportions vers le bas (parce que l’on veut donner plus + d’importance aux qualités).

Pour mon exemple de shopping, je pourrais me dire « Tiens, c’est bien cher payé, 3 heures de shopping, pour un total de 300 € ! Cela fait 100 € par heure, alors qu’avec mon métier, je gagne seulement… (le Smic horaire net est en dessous de 8 € / h actuellement, mais mettez ce que vous gagnez par heure). Cela va remettre quelques pendules à l’heure, et un peu de discipline ne fait pas de mal de temps en temps.

Sachez quand est-ce que vos défauts vous font défaut !

L’important, dans cet exercice, est de se rendre compte (encore une fois) à quels moments nos défauts sont apparents afin de se dire « Stop ! » et de se pencher sur les qualités afin de revenir sur une facette de notre personnalité qui nous correspond bien : la joie de vivre ! 🙂

Fixez-vous des jours ou des heures pour lesquels vous vous donnerez pour objectif de noter dans un carnet (ou une feuille, un post-it, le cahier de votre collègue) vos humeurs en fonction des situations qui se présentent à vous tout au long de la période que vous aurez choisie. Vous pourrez faire, quelques heures plus tard, et avec du recul, une analyse de ce que vous avez pu ressentir sur le coup (agressivité par exemple), avec qui, le pourquoi, comment vous avez réussi à faire passer ce sentiment / défaut.

À ce moment, vous pourrez voir comment diminuer l’état de votre défaut aux situations que vous avez choisies d’analyser, vous pouvez également demander de l’aide (à des amis, à moi, par mail ou le formulaire de contact ?) si vous avez une situation bien particulière, et vous pourrez mieux gérer la prochaine fois !

Bref, tout cela pour dire que l’on peut TOUS s’améliorer, sur beaucoup de points.

Voilà, j’espère que cet article vous a aidé malgré sa longueur et que désormais vous avez des idées pour transformer vos défauts en qualités ! Si vous avez d’autres idées, vous pouvez les mettre dans les commentaires 🙂

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Vous voulez dire quelque chose ? :)